· 

"La France est fière de reprendre à son compte l'idée de Gisèle Halimi" Emmanuel Macron, à l'Elysée, le 8 mars 2019


« C’est Gisèle Halimi, une autre grande figure du féminisme français, à qui je veux rendre hommage, qui depuis longtemps, porte cette idée (NDLR : de l'harmonisation par le haut des droits des femmes à un échelon supranational).

Nous n’avons fait que la reprendre.

Et je veux dire combien la France est fière de reprendre à son compte cette idée et simplement l’appliquer.

Il paraît qu’on vit toujours plus vieux en citant ses sources... »

(Président Emmanuel Macron, 8 mars 2019)

 

Lors de la remise du prixsimoneveil à aissadoumara pour sa remarquable action en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes, en particulier, les mariages forcés, le Président Emmanuel Macron a tenu à rendre un hommage appuyé à Gisèle Halimi pour son idée novatrice d’harmonisation des droits des femmes vers le haut par la promotion d’un bouquet législatif des lois les plus favorables aux femmes.

 

La juste place est ainsi faite à la Clause de l’Européenne la plus favorisée, que nous avons corédigée, diffusée et portée pendant plus de 15 ans, avec Gisèle Halimi.

 

Reste à faire de l’Europe une zone du monde exemplaire en rendant à la Clause son caractère contraignant et global (ce sont tous les domaines de la vie des femmes qui sont concernés), au profit de toutes les citoyennes européennes.

 

Nous avons interpellé directement le Président Macron sur cette urgence au niveau européen : il peut devenir le Président de la République française qui mettra en oeuvre la Clause de l'Européenne la plus favorisée, s'il en a le courage politique et l'opiniâtreté !

 

Nous attendons maintenant un engagement effectif de la part du Président de la République pour l'Europe et les femmes.